Kelisol : l’isolation de la maison

Le prix des énergies n’a cessé d’augmenter ces dernières années, et avec les crises pétrolières à répétition, cette tendance s’accélère de plus en plus. Par conviction écologique ou pour ne tout simplement pas tomber dans la précarité énergétique comme de plus en plus de Français, il est urgent de changer nos habitudes et commencer dès aujourd’hui à faire des économies d’énergie. Mais comment être efficace ? Comment faire des économies rapidement tout en modérant son investissement ?

isoler sa maison
On pense bien souvent à changer son système de chauffage pour espérer obtenir quelques économies. Mais il est important de garder cela en tête : l’énergie la moins chère est celle-qui n’est pas dépensée. Il ne sert à rien d’augmenter le débit d’eau pour remplir une passoire avant d’avoir colmaté les trous. Par analogie, il est préférable de bien isoler sa maison pour espérer pouvoir la chauffer convenablement. Le site, sans aucune vocation commerciale, vous accompagne donc dans le choix des techniques à employer. En revanche, certaines techniques sont à faire réaliser par des sociétés d’isolation qui auront toute l’expertise nécessaire et le matériel adapté pour une bonne réalisation des travaux.

Comment Isoler ?

C’est un principe physique de base connu depuis de nombreuses années : l’air chauffé est plus léger que l’air froid, et va donc se diriger naturellement vers le haut de l’habitation : plafond, combles et toiture. C’est pour cette raison que l’on préconise de prioriser l’isolation des combles ou de la toiture. Selon l’Ademe (organisme certifié et indépendant), les déperditions thermiques d’une maison mal isolée peuvent avoisiner les 30% et plus. Une importance particulière doit donc être consacrée à l’isolation des combles et de la toiture, puis ensuite les murs et les ouvrants (fenêtres et menuiseries). Mais idéalement, l’isolation d’une maison doit être perçue comme un projet global pour encore plus d’efficacité. Qu’il soit question des murs ou de la toiture, la meilleure des isolations reste l’isolation par l’extérieur, l’idée étant de créer une véritable enveloppe thermique autour de la maison. C’est exactement le même principe que les vêtements d’hiver : on ajoute une multitude de couche sur nous pour nous isoler du froid. Mais une isolation extérieure intégrale, aussi efficace soit-elle, coûte relativement cher. Il existe donc des alternatives plus abordables offrant tout de même des performances intéressantes. C’est l’isolation par l’intérieur.

isolation maison

Enveloppe thermique – isolation par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur, ou dans le jargon métier : l’ITE, est une technique d’isolation particulièrement efficace. Elle peut concerner aussi bien la toiture que les murs, et consiste en la pose d’un isolant du coté extérieur de la surface. Son prix est effectivement supérieur à une isolation classique de l’intérieur, mais il faut le voir comme un véritable investissement avec un retour en économies d’énergie quantifiable et mesurable. Son principal avantage repose sur le fait que l’ITE va supprimer la plupart des ponts thermiques de votre habitation, générant ainsi des gains en confort et de réelles économies d’énergies. A la différence de l’isolation par l’intérieur qui va limiter les effets négatif des ponts thermiques, l’ITE attaque le problème à la source. Les ponts thermiques peuvent être à l’origine de 10 à 15% des déperditions dans un logement (voir ce site pour comprendre le phénomène de pont thermique).

Isolation de toiture par l’extérieur

L’isolation des combles (plancher ou sous toiture) a été pendant longtemps la technique idéale pour isoler cette zone spécifique de la maison. Facile à mettre en place et offrant un compromis idéal en termes de coût et de performance, elle a été mise en œuvre dans de nombreux logements. Pourtant depuis plusieurs années, l’isolation de la toiture par l’extérieur gagne du terrain pour ce type de travaux. Et pour cause, même si la mise en œuvre d’une isolation de toiture par l’extérieur est un peu plus complexe, elle offre des atouts considérables : performance, gain de place, durée de vie…découvrir comment isoler une toiture par l’extérieur.

Isolation des murs par l’extérieur

Aucune perte de volumes intérieurs, efficacité prouvée, gain en confort thermique, économies d’énergie importantes, suppression de ponts thermiques. La liste des avantages de l’ITE est longue et ceux-ci sont encore plus importants lorsque le choix d’isolants de qualité est fait. Mais une isolation thermique par l’extérieur est un véritable projet qui se prépare de façon sérieuse, surtout quand on connait les coûts que cela implique. Par ailleurs une isolation thermique par l’extérieur va nécessairement modifier l’aspect extérieur de la maison. Certaines demandes et autorisations sont donc impératives pour démarrer le chantier. Du choix de l’isolant en passant par la technique de mise en œuvre, découvrez comment isoler un mur par l’extérieur.

Isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur est la technique la plus répandue aujourd’hui pour isoler son logement. Ce choix est fait par un grand nombre de propriétaires par rapport au prix plus abordable et accessible qu’une ITE. Son coût étant plus faible, le retour sur investissement sera donc plus rapide, à la différence d’une isolation thermique extérieure qui sera rentable quelques années plus tard du fait de son prix plus élevé. Une isolation par l’intérieur peut être réalisée soit même à condition d’avoir quelques bases de bricolage. Attention cependant à respecter certaines règles élémentaires fondamentales au risque de se retrouver avec quelques surprises (Choix de l’isolation, installation d’un pare vapeur, etc). Les conséquences peuvent être importantes avec des problèmes d’humidité venant dégrader l’installation en place, causées par ce que l’on appelle le point de rosée. Ceci est particulièrement vrai quand l’isolation n’est pas ou plus adaptée à la ventilation d’origine.

Isolation des combles

L’isolation des combles est donc l’endroit à cibler en priorité en isolation intérieure comme nous avons pu le voir, du fait des nombreuses déperditions de chauffage créées par cette zone. Il existe plusieurs techniques à utiliser pour bien isoler ses combles, et le choix devra être fait en fonction des caractéristiques et de l’utilisation des combles souhaitées. En règle générale, lorsque les combles ne sont pas amenés à être utilisés (combles perdus ou non aménageables), on privilégie l’isolation du plancher pour un maximum d’efficacité. Il est possible d’isoler directement sous les rampants même si cette technique est plutôt utilisée dans le cas de combles aménageables. Dans le cas justement de combles aménagés ou aménageables, c’est l’isolation sous toiture qui reste à la meilleure solution. Attention toutefois à se mettre en conformité avec la réglementation thermique en vigueur. La dernière en date, la RT 2012, prévoit dans ces cas-là une isolation en deux couches, ou tout du moins, se rapprochant d’un certain coefficient de résistance thermique.

Sous toiture et rampants

L’isolation sous toiture est donc obligatoirement à faire en deux couches pour être conforme aux exigences de la RT 2012 et ainsi atteindre le coefficient de résistance thermique demandé de R = 8m².K/W. La première couche vient donc dans la plupart des cas se positionner entre les chevrons ou les fermettes. D’autres étapes suivent pour terminer cette installation et obtenir une isolation efficace : installation des suspentes, mise en place de la deuxième couche, mise en place d’un pare vapeur… Toutes les étapes sont à découvrir sur cette page : comment isoler sous les rampants.

L’isolation du plancher

Faible hauteur sous toiture, charpente peu compatible à un aménagement, impossibilité de créer un accès stable… Il existe de nombreuses raisons à ce que des combles soient inutilisables et donc perdus. Ce n’est pas une raison pour négliger leur isolation, bien au contraire. Surtout qu’il existe des solutions peu onéreuses et des matériaux isolant offrant haute performance et efficacité. Laine de verre, laine de roche, fibre de bois, ouate de cellulose, tous ces matériaux sont disponibles en panneaux, en rouleaux, et même en vrac pour du soufflage dans les coins les plus difficiles d’accès. Reste à choisir la bonne méthode et le bon isolant. Découvrez comment isoler le plancher des combles perdus.

Isolation des murs

Isoler ses murs, c’est faire des économies d’énergie mais aussi et surtout améliorer le confort thermique intérieur. L’isolation thermique intérieure, ou l’ITI, est une méthode assez rapide à mettre en place qui peut même être réalisée soit même à condition de connaître les bases du bricolage. Cette solution offre un bon rapport qualité / prix, sans pour autant être aussi efficace qu’une ITE. En effet, ici l’isolant sera installé coté intérieur du mur de votre logement. Cela veut dire que ce mur sera toujours exposé aux différences de température extérieure. Par voie de conduction thermique, ce mur accumule donc du froid en hiver et du chaud en été pour le diffuser à l’intérieur des pièces. L’isolation intérieure limite donc ces effets désagréables sans pour autant en supprimer la cause. Découvrez comment isoler les murs intérieurs

Fenêtres et menuiserie

Les fenêtres et menuiseries influent énormément sur la température d’une maison et son confort. De la qualité des ouvrants dépend une partie de l’isolation de la maison. Des fenêtres obsolètes, mal isolées ou mal posées, et c’est le froid qui pénètre dans la maison sans aucune barrière. Il faut donc choisir des menuiseries de qualité offrant une excellente isolation, tout en essayant de profiter au maximum des apports énergétiques gratuits du soleil. On installera par exemple des fenêtres double vitrage PVC sur les façades Sud et Ouest (bonne isolation, entretien réduit et bonne résistance aux agressions extérieures, notamment le soleil), et plutôt du triple vitrage en bois massif sur les façades ne profitant pas d’une grande exposition au soleil.

Aide isolation

Le site, vous permet d’obtenir de l’aide sur votre projet d’isolation et d’entrer en contact avec un thermicien. Vous ne savez pas comment vous y prendre ? N’hésitez pas à consulter un magazine immo spécialisé, voire à nous envoyez un mail et nous vous répondrons rapidement. Vous souhaitez exposer sur un salon ou une exposition ? Nous vous conseillons de faire appel à ce très bon standiste sur paris pour un stand haut de gamme sur mesure.

 

Cet article vous a plu ? Laissez une note :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 2 vote(s), moyenne: 4,50 sur 5
Loading...