Home Staging et DPE : vos meilleurs amis dans une vente.

Lorsque l’on met en vente son bien immobilier, un des premiers réflexes pour faciliter la vente va être de revoir la décoration, voire l’aménagement intérieur. Les émissions de déco et autres coachs en home staging sont unanimes : pour mettre en valeur son bien immobilier, il est impératif de le dépersonnaliser, de l’alléger de tout élément de décoration superflu. De cette façon, n’importe quel potentiel acquéreur pourra s’y projeter sans aucune difficulté.

Mais la décoration, tout comme l’emplacement ou les volumes intérieurs ne sont plus les seuls critères de choix. Les acquéreurs sont de plus en plus exigeants sur la qualité de leur futur bien et s’y intéressent maintenant davantage dans sa globalité. Ils prêtent désormais une attention toute particulière au désormais célèbre DPE et opèrent une analyse approfondie des performances énergétiques des biens immobiliers disponibles à la vente. Prenez le pour acquis : quand on sait que la facture énergétique peut dans certains cas dépasser les 2000€ par an, la performance de votre bien sera nécessairement mis en concurrence face aux autres biens du marché.

« L’énergie la moins chère est celle qui n’est pas consommée »

Au niveau du logement, la France possède la réputation, malheureusement légitime, d’être une véritable passoire énergétique. Nos voisins d’outre-Rhin sont bien meilleurs que nous sur ce secteur, avec des constructions relativement sobres dans l’ensemble car parfaitement isolés thermiquement. Avec un investissement modéré, il est assez facile d’améliorer grandement la note globale de performance du logement audité. Il ne s’agit ici bien évidemment pas de corrompre le diagnostiqueur pour obtenir le précieux sésame, mais bel et bien d’investir dans des travaux de rénovation et d’amélioration énergétique.

Sachez qu’un bien performant énergétiquement verra son prix plus difficilement négociable de la part d’un potentiel acheteur, faute d’argument allant dans ce sens.

Diagnostic de Performance Énergétique : une notation facilement manipulable.

Paradoxalement, les travaux les moins onéreux sont souvent ceux offrant une efficacité éprouvée. Le meilleur exemple est celui des fenêtres. On s’empresse généralement de changer des fenêtres à la technologie obsolète, au profit de menuiserie dernière génération double, voire triple vitrage (encore extrêmement cher).

C’est bien, mais ce genre de rénovation se fait souvent au détriment de l’isolation des combles qui compte pour 30% (et plus dans certains cas) dans les déperditions énergétique d’un logement. Les fenêtres quant à elle, tutoient difficilement les 15% de déperdition.  Étonnant, surtout quand on sait que bien isoler ses combles coutent jusqu’à deux fois moins cher qu’une rénovation de menuiserie.

Pourquoi ce type de travaux n’est pas réalisé de façon prioritaire ? Deux ou trois couches d’isolant dans les combles ne donnent pas autant l’aspect rénové que des fenêtres neuves…

Acheteurs : mauvais DPE, potentielle belle affaire.

Futurs acquéreurs : le DPE est un indicateur important, mais ne vous formalisez pas sur une (mauvaise) note. En effet, plus que la note, il est important d’analyser les améliorations possibles du bâtiment. Si le DPE a été réalisé dans les règles de l’art, le diagnostiqueur y aura apposé quelques recommandations et pistes d’amélioration. Un investissement modéré pourra probablement vous permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie. Ceci est d’autant plus vrai qu’il existe pléthore d’aides financières permettant de considérablement réduire le prix desdits travaux (jusqu’à 50% de prise en charge).

L’Etat et les collectivités s’engagent dans la rénovation énergétique des logements. Il faut savoir qu’il existe de nombreuses aides financières permettant d’alléger la facture finale liée aux travaux : Crédit d’impôt pour la transition énergétique, éco-prêt à taux zéro, taxe sur la valeur ajoutée à taux réduit, « habiter mieux » de l’Anah », Certificat d’économie d’énergie (CEE), exonération de taxe foncière…sans compter les nombreuses aides des collectivités locales en fonction de l’engagement de ces dernières.

Vous souhaitez profiter de ces nombreuses aides financières ? Dans la majorité des cas, il vous faudra faire appel à un professionnel agrée (RGE).

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...