Isolation d’un sous-sol

On peut vouloir isoler un sous-sol pour une multitude de raisons : aménagement d’une cave pour y faire une (voire plusieurs) pièce en plus, économie d’énergie, amélioration du confort, et bien d’autres encore.
Toutefois, les approches, techniques et matériaux ne seront pas les mêmes en fonction du besoin et du type de sous-sol à isoler. Sous-sol partiellement, voire totalement enterré, présence de drain…tour d’horizon des différentes approches pour isoler, des murs jusqu’au plafond.

devis isolation
Profitez d'un réseau national d'entreprises et d'artisans pour
estimer gratuitement et à distance le prix de vos travaux.


Devis isolation

Isoler le plafond d’un sous-sol

Ici, le but principal recherché va être l’amélioration du confort, mais également quelques économies d’énergie. S’il n’a pas vocation à être habité, il n’est pas nécessaire d’isoler certaines zones du sous-sol, comme par exemple les murs intérieurs. En revanche, s’attaquer au plafond est une excellente démarche dont la performance s’avérera redoutable. En effet, en créant une barrière isolante entre votre sous-sol (souvent non chauffé) et les pièces d’habitation de votre maison, vous éliminerez une grande partie des ponts thermiques générés.
Résultat : la sensation de froid provenant du sol sera immédiatement supprimée (surtout si vous avez du carrelage) et les appareils de chauffage seront bien moins sollicités puisqu’une isolation du sous-sol permet de limiter les déperditions d’énergie.

Quel isolant choisir ?

Le choix de l’isolant pour votre sous-sol va dépendre de votre budget, de votre souhait de finition, ainsi que des caractéristiques propres à votre sous-sol. Ce dernier point est relativement important puisqu’il est conseillé de conserver une hauteur sous plafond d’au moins 2m10 (isolant compris). Egalement, votre cave ou votre sous-sol peut posséder des gaines, des tuyaux d’eau ou d’évacuation des eaux usées, des passages électriques, etc. Une caractéristique qu’il faudra prendre en compte au moment de la découpe et de la pose de l’isolant.

Si vous ne recherchez pas forcément l’esthétisme, la mise en place en place d’isolant type polystyrène extrudé sera parfaitement approprié. Il s’agit d’un isolant léger et donc facile à poser (même seul) avec toutefois l’utilisation d’une colle spécifique. N’hésitez pas à bien nettoyer la surface avant de poser les plaques de polystyrène. Lors de la pose, il est important de veiller à parfaitement ajuster les plaques (aucun filet d’air ne doit être présent au niveau des joints), mais de laisser une lame d’air de 2-3 cm entre isolant et plafond.

Vous souhaitez profiter de ce projet pour améliorer l’aspect visuel de cet espace ? Il est également possible de partir sur une association isolant (laine de roche, laine de verre, …) + plaque de placo plâtre. En complément, il vous est possible d’y intégrer des luminaires type spot pour un effet des plus réussis. Attention toutefois, cela nécessitera l’utilisation d’un outillage spécifique pour soulever et fixer les plaques de placo plâtre (matériel disponible à la location)

L’isolation d’un sous-sol en vue d’un aménagement

Sous souhaitez utiliser votre cave ou votre sous-sol pour y créer une, voire plusieurs pièce à vivre ? Dans ce cas-là, l’approche sera différente et il faudra bien évidemment s’intéresser à l’isolation des murs, du sol, mais ici aussi du plafond. Pour ce dernier, pas le choix puisqu’un minimum de finition est nécessaire pour rendre ces nouvelles pièces agréables à vivre. Orientez-vous vers un duo isolant + plaque de placo plâtre (voire, éventuellement, plafond tendu). Il est important de noter qu’une telle modification est soumise à réglementation et autorisation (en mairie, mais également aux propriétaires dans le cas d’une copropriété).

Isolation des murs en sous-sol classique

Si votre sous-sol n’est pas enterré, une isolation classique des murs intérieurs suffira amplement (voir notre rubrique consacrée à l’isolation des murs). Attention toutefois, à défaut d’être enterré, les murs sont sans nul doute en contact avec le sol et peuvent être sujet à des remontées capillaires. Pour limiter ces remontées et supprimer d’éventuels problèmes d’humidité, un traitement hydrofuge peut être appliqué avant l’installation d’isolant.

Isolation des murs en sous-sol enterré

Les caves ou sous-sols enterrés sont assez régulièrement sujets à des problèmes d’humidité. Des remontées capillaires peuvent en être la cause comme nous venons de le voir, mais également des infiltrations. Votre mur enterré est-il-équipé d’un drain ? Dans le cas contraire, il est vivement recommandé d’en installer un avant tout aménagement et travaux d’isolation, afin d’être certain d’évacuer parfaitement les eaux de pluie. Les causes des murs humides peuvent être multiples, tout comme les solutions, pour en savoir davantage, voir notre page dédiée à l’isolation des murs humides

Projet global ite : isolation enterrée

A noter toutefois, l’isolation des murs par l’extérieur est une des méthodes les plus abouties. Si vous projetez prochainement d’isoler votre façade par l’extérieur (ITE), n’hésitez pas à intégrer l’isolation de votre sous-sol dans ce projet. La performance sera optimale puisqu’il est possible d’enterrer une partie de l’isolant.


Vous souhaitez isoler pour :

  • Améliorer votre confort ?
  • Valoriser votre patrimoine ?
  • Retrouver une maison saine ?
  • Avoir une démarche écologique ?
  • Faire des économies rapidement ?
  • Une maison bien chaude l'hiver et fraiche l'été ?
  • Supprimer ponts thermiques et problèmes d'humidité ?
devis isolation

isolation sous sol

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (15 votes, average: 3,67 out of 5)
Loading...