Isolation phonique

Les nuisances sonores peuvent causer d’importantes dégradations au niveau de votre confort intérieur. Qu’il soit question de bruits en provenance de l’extérieur (voisins bruyants, passage de trains, autoroute, avions…), voire de bruits intérieurs (tuyauterie, plancher, musique…), ces bruits à répétition sont une source de stress qui peuvent avoir un impact sur votre santé. Ce genre de situation se retrouve fréquemment dans les appartements mal isolés, notamment dans les grandes villes comme Paris ou beaucoup de constructions ont été réalisées sans prendre en compte l’isolation phonique (il n’existait aucune norme à l’époque). Les nuisances sonores sont définies de la manière suivante : pollution sonore à répétition et atteignant un niveau sonore élevé. Mais le stress occasionné par le bruit n’est pas une fatalité et il existe des solutions. Si le bruit est à l’origine d’un voisin indésirable, la voie de la justice peut être utilisée (même si dans la plupart des cas, une simple lettre d’avertissement suffit amplement). Si ces nuisances sont dues aux propriétés intrinsèques de votre habitation, il est possible d’en améliorer l’isolation phonique, à condition de bien en connaître les causes.

isolation phonique

Faire appel à un acousticien

Car être victime de nuisance sonore est une chose, mais savoir analyser parfaitement l’origine du bruit (conduction avec les murs), avec le matériel spécifique, et surtout pouvoir y apporter une solution concrète en est une autre. L’acoustique est un métier bien spécifique, qui nécessite de connaître les matériaux, le mode de diffusion du son et les isolants à utiliser. L’acousticien réalise donc un diagnostic phonique de votre habitation et vous préconise ensuite les solutions les plus adaptées à votre problématique et votre budget. Réalisez directement sur le site Kelisol

Isolation phonique
Ne laissez pas vos voisins vous gâcher la vie.
Faites isoler phoniquement votre logement par un pro


Devis isolation

Quelques définitions pour comprendre l’isolation phonique.

L’isolation phonique permet de réduire ou en tout cas limiter la diffusion de bruit dans un endroit donné. Il faut savoir que le son est diffusé à travers une variation de pression dès l’origine de la source. Celui-ci se diffuse donc à travers l’air, mais également à travers différents matériaux qui vont plus ou moins conduire le son en fonction de leur qualité.

En fonction de l’origine du bruit et les besoins en terme d’absorption sonore, on pourra alors isoler par l’intérieur voire par l’extérieur. La plupart des matériaux utilisés dans l’isolation thermique possèdent également des propriétés intéressantes sur le plan de l’isolation phonique. C’est le cas de la laine de roche, la fibre de bois, le chanvre, le coton, la laine de verre…même si ce n’est pas leur fonction première. D’autres isolants spécifiques à l’acoustique sont bien plus appropriés et efficaces, pour une épaisseur plus raisonnable. Il existe différents éléments qui entrent en compte dans la propagation des bruits et son. (type de bruit, incidence, propriété des isolants). Il faut savoir que plus un matériau possède une densité élevée, plus il offrira une bonne réduction des bruits (loi de masse). A noter toutefois que certains matériaux peuvent être victimes de résonance à une certaine fréquence.

Si les murs ou planchers transmettent les bruits comme c’est souvent le cas avec les dalles béton, il faudra prévoir un doublage intérieur via un isolant phonique spécifique. Pour déterminer de façon très précise l’origine de ces désagréments et surtout les moyens pour réduire les nuisances sonores, faites-vous accompagner par un professionnel.

 

L’isolation phonique vise à diminuer les échanges sonores entre le lieu traité et son environnement (en savoir plus : traitement acoustique).

Principes de base de l’isolation phonique

  • La désolidarisation
    C’est la construction d’une ossature (plafond / mursplancher) dissociée des murs existants pour l’isoler de ses vibrations
  • Le sandwich
    La loi de masse
    Plus c’est lourd, mieux ça isole
    La loi masse / ressort / masse
    2 masses séparées par un matériau absorbant (le ressort) qui intercepte les vibrations

Définition : qu’est ce que le bruit

  • le bruit est un mélange confus de sons perçus par l’oreille.
  • le son est le produit d’une vibration de l’air. La variation de la pression de l’air, ou onde acoustique, provoque cette sensation.

TOUT PHÉNOMÈNE VIBRATOIRE MET L’AIR EN VIBRATION (VOIX, RÉVEIL, MOTEUR… )

L’échelle du bruit pour prendre la mesure

  • 20 dB Conversation à voix basse, désert, tic-tac de montre
  • 40 dB, Forêt, bibliothèque
  • 60 dB Conversation normale, bruits courants, lave-vaisselle
  • 80 dB Tondeuse à gazon, klaxon, cantine, passage d’un train
  • 100 dB Discothèque, concert amplifié, baladeur MP3 (seuil maximum autorisé)
  • 120 dB Voiture de course, coup de feu, coup de tonnerre
  • 140 dB Avion au décollage
  • 180 dB Fusée Ariane au décollage

Selon leur source, les bruits sont appelés

  • bruits aériens ils prennent naissance dans l’air et s’y propagent (conversation, télévision… )
  • bruits solidiens ils proviennent de chocs sur une paroi ou un plancher et s’y propagent (pas, déplacement de meubles, chutes d’objet… )

Quand un son rencontre une paroi, son énergie est en partie

  • réfléchie
  • transmise on parle de transmission directe
  • absorbée on parle de transmission indirecte ou latérale

Évaluation acoustique avant l’isolation phonique

Avant d’établir un devis d’isolation phonique, un acousticient se déplace sur les lieux afin de définir au mieux vos besoins et vos attentes en matière d’isolation phonique et/ou de traitement acoustique.

Cette visite et l’établissement du devis d’isolation phonique sont gratuits.

Elle a pour but de :

  • Identifier la nature des bruits (aériens intérieurs ou extérieurs, solidiens, d’équipements… etc)
  • repérer l’origine du bruit, la ou les voies (parois) par lesquelles il est transmis et repérer la ou les parois à traiter
  • identifier la nature des parois à traiter (parpaings ou briques creux, béton, cloisons alvéolaires, carreaux de plâtre, plancher bois ou plancher hourdi… etc)
  • choisir la solution et la performance adaptées en fonction de la nature de la paroi

Répondre à ces questions, c’est l’assurance de pouvoir traiter le problème de bruit auquel on est confronté en choisissant la meilleure approche technique. Dans le domaine de l’acoustique ou de l’isolation phonique, il n’y a pas de solution unique mais des solutions adaptées à chaque situation : isolation phonique d’un studio, isolation phonique d’un appartement, ERP, …

Quelques clés pour comprendre l’élaboration du devis d’isolation phonique

Type et provenance du bruit

En fonction du type de bruit et de son origine, la solution constructive ne sera pas la même.
Le bruit peut venir de l’intérieur ou de l’extérieur du bâtiment et peut être aérien ou solidien

Cheminement du bruit

Il s’agit de la « voie » que le bruit emprunte pour parvenir jusqu’à vos oreilles :

  • Les bruits solidiens sont transmis directement dans la structure du bâtiment : ils passent dans et au travers des parois, qui les véhiculent par choc direct puis par vibrations, à l’exemple d’un coup de marteau sur un tuyau dont le bruit sera entendu 3 étages au-dessous et dans un appartement situé à l’opposé de l’immeuble. On parle dans ce cas de transmission.
  • Les bruits aériens sont d’abord émis dans l’air (une voix ou une musique par exemple) et transitent via les murs, cloisons ou planchers et par les vides d’air pouvant exister entre les locaux (colonne ou gaine technique, simple fissure, etc… ).

Niveau de bruit reçu & correction à apporter

Il est important de connaître, donc de mesurer, le niveau de bruit reçu (ou perçu) pour savoir quelle performance d’isolation phonique choisir et atteindre le niveau de confort acoustique souhaité.

Exemple d’isolation phonique dans une maison : si le bruit émis par un téléviseur situé dans une pièce voisine est reçu dans la pièce où je me trouve avec un niveau de 50 décibels et si je vise un confort de 30 décibels correspondant à une ambiance très calme voire silencieuse (voir échelle des bruits), je dois trouver une solution d’isolation acoustique permettant un affaiblissement de 50-30 = 20 décibels.

Type de bruit + Cheminement dans la structure + Niveau de correction visé
Lorsque ces 3 points sont définis, nous pouvons déterminer la réponse technique appropriée à la situation et à la nature des parois (béton, briques, carreaux de plâtres… etc).

Isolation phonique de type Boîte dans la boîte

C’est la solution idéale pour une bonne isolation phonique. Cela revient à construire une structure totalement désolidarisée du local qui la renferme. Même les portes et fenêtres sont doubles, sans éléments de liaison entre les deux.

Une pièce entièrement désolidarisée pour plus de 60 dB d’affaiblissement dans les 2 sens (intérieur → extérieur ET extérieur → intérieur)

Arrivant à des valeurs d’affaiblissement qui dépassent les 60 dB, elle permet par exemple à un saxophoniste de pratiquer son instrument sans que les voisins n’entendent le moindre son. C’est une combinaison de toutes nos solutions :

  • Isolation phonique des plafonds
  • Isolation phonique des cloisons
  • Isolation phonique des planchers
  • Isolation phonique des portes
  • Isolation phonique des fenêtres

Ce procédé est habituellement mis en oeuvre pour les studios d’enregistrement, studio de répétitions, les auditoriums, les ERP ou les home-cinemas.

Ce dispositif réduit les transmissions acoustiques entre l’ancienne et la nouvelle structure dans les 2 sens : les bruits extérieurs ne sont pas transmis à l’intérieur et le son créé dans la pièce traitée y reste confiné.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (26 votes, average: 3,12 out of 5)
Loading...