Isolation en laine de verre

Fabriquée majoritairement à partir de sable, la laine de verre équipe aujourd’hui plus de 75 % des foyers français pour l’isolation thermique et acoustique des toitures, des murs, des sols et des cloisons.

La laine de verre : isolant minéral hautes performances

Obtenue par suite d’une fusion et fibrage de sable, de verre recyclé à environ 80 % ou de calcin (débris de verre ajouté à des matières premières telles que le sable le carbonate de soude…), la laine de verre se présente sous la forme d’un matelas de fibres enchevêtrées flexibles, très fines et très solides. Non hydrophile et non hygroscopique, elle n’absorbe pas l’humidité de l’air. Si elle vient à être accidentellement mouillée, il suffit de la laisser sécher sans trop la manipuler ou la comprimer. Après un séchage naturel, elle retrouvera son épaisseur et son gonflant, ses caractéristiques de conductivité thermique et ses performances tant sur le plan thermique qu’acoustique.

En termes de conductivité thermique elle est dotée d’un coefficient lambda entre 0,03 et 0,056 W/m.K, qui exprime sa capacité propre à produire de la chaleur. Plus ce coefficient est faible, elle est performante. Son coefficient de résistance thermique « R » représente sa capacité à résister au chaud et au froid. Plus le coefficient R de résistance thermique est élevé, meilleure est sa qualité.

Les laines d’origine minérale sont par nature incombustibles. Elles ne propagent pas de flammes en cas d’incendie. Leurs performances acoustiques leur permettent d’être utilisées pour insonoriser les habitats. Leur structure poreuse et élastique diminue considérablement la transmission acoustique à l’intérieur comme à l’extérieur.

La durée de vie de ce matériau peut atteindre plusieurs années dans la mesure où il est installé dans les règles de l’art. Il ne se tasse pas et conserve durablement son épaisseur et ses performances isolantes sur le long terme.

Ce produit est conditionné sous forme de rouleaux, de panneaux ou de flocons en fonction de l’accessibilité des parties à isoler, de la configuration de l’habitat et du confort d’isolation recherché. Les prix varient en fonction des degrés de résistance thermique. A titre indicatif, pour un coefficient R compris entre 2 et 2.5 il faut compter 3.10 EUR le m2 et s’il est supérieur à 3, environ 10.03 EUR le m2.

Laine de verre : un matériaux aux multiples avantages

  • La laine minérale limite le transfert de chaleur et constitue un excellent isolant thermique.
  • Vendue sous divers conditionnements, elle s’adapte parfaitement à toutes les endroits à isoler.
  • Poreuse et élastique, elle réduit considérablement la transmission des bruits aériens et des nuisances extérieures. Elle atténue et corrige également les sons provenant de l’intérieur des locaux.
  • Incombustible, elle ne prend pas feu et ne propage pas les flammes en cas d’incendie.
  • Elle ne présente aucun risque majeur pour la santé et a été déclarée « inclassable » au regard de sa cancérogénicité pour l’homme.
  • Tarif particulièrement accessible

 

A noter quelques inconvénients de la laine de verre…

  • Le tassement dans le temps
  • Mauvais comportement en milieu humide
  • Durée de vie discutable
  • Bilan écologique mauvais
  • Performances phoniques
  • Mauvais déphasage thermique

Son principal inconvénient est son caractère irritant bien que les laines dernières génération aient vraiment progressé en ce sens. Il s’agit d’irritations mécaniques et non chimiques qui disparaissent après un rinçage à l’eau. Il est cependant conseillé de porter un masque, des gants et une combinaison pour manipuler les laines au moment de la pose ou de la dépose. Confier ces travaux à une entreprise spécialisé vous permettra donc de vous éviter de nombreux désagréments, tout en profitant d’une garantie décennale ainsi que d’aides financières pour l’isolation.

Vous recherchez un professionnel de l'isolation pour vos travaux ?
Profitez d'un réseau national pour estimer gratuitement le prix de vos travaux.


professionnel-isolation

Devis isolation

Devis gratuit et sans engagement

La laine de verre : présente dans une grande partie des foyers français, prisée pour sa facilité’ d’utilisation, la laine de verre suscite néanmoins de vifs débats sur sa dangerosité, sa durée de vie ou son efficacité. Malgré tout, cet isolant conserve un avantage de taille : Son prix.

Comment est fabriqué l’isolant en laine de verre ?

La laine de verre est fabriquée à partir de silice, principal composant du sable et du verre. De plus en plus, les industriels utilisent du verre recyclé, dont la part peut atteindre 80 % chez certains. Les matières premières sont fondues à haute température pour en extraire de fines fibres qui seront compactées pour former un matelas isolant. Si de nombreuses marques louent ses vertus écologiques, en mettant notamment en avant son origine naturel et l’abondance des matières utilisées, la laine de verre reste un produit au bilan écologique très mauvais, en raison des quantités importantes d »énergie utilisées lors de sa fabrication (fours à haute température).

Avis : la laine de verre est-elle un bon isolant?

Intrinsèquement, la laine de verre peut être considérable comme un efficace isolant thermique. Ses propriétés physiques, ainsi que son faible coût, sa réaction passive au feu et sa souplesse d’utilisation explique son emploi de masse par les professionnels du bâtiment et les particuliers. Mais d’autres paramètres noircissent ce tableau.

En premier lieu desquels figure la durée de vie. Commercialement, le chiffre de 50 ans est avancé, mais certaines études ont démontré qu’au bout de dix ans, la laine de verre perd 50 % de son pouvoir isolant. Difficile donc de trancher, sachant que la durée de vie de tout isolant dépend de sa pose, de son épaisseur, de l’humidité de la maison…

En tout état de cause, il est incontestable que la laine de verre se tasse avec le temps et déteste humidité’. Même l’ajout, devenu systématique, d’un pare-vapeur ne résout pas complètement ce problème. Autre difficulté, la chaleur. La laine de verre s’avère un très mauvais isolant durant les mois chauds de l’été, puisqu’elle encaisse mal les différences de température extérieure. Enfin, en ce qui concerne l’isolation phonique, la laine de verre ne fait pas spécialement bonne figure, à cause de sa faible densité.

Comment bien isoler avec la laine de verre ?

Polyvalente et facile à utiliser, la laine de verre peut se poser partout. Vendu sous forme de rouleaux, de plaques, de cloisons, de panneaux ou de dalles, elle n’a pas de domaine de prédilection, pouvant isoler des combles, des murs, plafonds ou autres planchers. Pour la personne qui veut isoler elle-même son habitat, cela représente la solution de facilité, puisque les différentes formes distribuées sur le marché permettent une découpe et une pose accessibles aux débutants un minimum informés. Attention tout de même à se munir d’un masque et de gants pour sa manipulation, ainsi que d’un maillot à manches longues.

La laine de verre est-elle dangereuse pour la santé ?

Dur, dur de succéder à l’amiante. Depuis leur généralisation, les laines minérales font l’objet de mille et une spéculations sur leur caractère toxique et cancérogène. Pourtant, si elle peut causer des picotements et des réactions allergènes (sur la peau notamment), aucune ‘étude sérieuse n’a pour l’instant associé  la laine de verre à des affections graves.

Exemple de demande de devis en laine de verre

ITE 75 m2 sur 3 murs de maison existante mitoyenne 2 côtés partiellement. Maison année 1919 sur 2 étages + grenier. 3 murs à traiter, cave à demi-enterrée exclue du projet. Isolant polystyrène expansé gris 90 mm épaisseur totale 13 à 15 cm ou polyuréthane 60 mm (R 2,8 m2 k/w dans tous les cas). Finition enduit minéral projeté type Weber.therm pose collé ou calé selon état support, à voir.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...